chute de cheveux saisonniere

Lorsque les saisons changent, nous pensons souvent à deux choses : notre garde-robe et les allergies. Pour certaines personnes, cependant, cette transition peut également entraîner une perte de cheveux.

Tout comme les allergies saisonnières (ou même les problèmes de peau), la chute saisonnière se produit lorsqu’un changement de température exerce un stress sur le cuir chevelu et les follicules, ce qui entraîne la chute des cheveux.

Bien sûr, ce phénomène est plus biologique et plus complexe que cela. Cet article vous présente de manière générale la chute de cheveux saisonnière et vous indique comment la combattre.

Perte de cheveux au printemps et à l’automne

La plupart des gens perdent davantage de cheveux à l’automne. Alors que nous perdons généralement jusqu’à 100 cheveux par jour, ce nombre peut atteindre 150 pendant les mois les plus modérés de l’année. La raison? Nos cheveux se reposent en phase télogène en été et entrent en phase exogène (ou phase de chute) en automne et parfois au printemps.

Bien que ce phénomène ne soit pas parfaitement compris, une étude menée en 2009 par des chercheurs suisses a révélé que, sur 823 femmes évaluées sur une période de six ans, un plus grand nombre d’entre elles entraient en phase télogène pendant l’été que pendant toute autre période de l’année; des recherches supplémentaires sont toutefois nécessaires pour déterminer le lien entre l’automne et la phase exogène.

La perte de cheveux saisonnière et l’effluvium télogène

Comme vous l’avez peut-être deviné, le symptôme numéro un de la perte de cheveux saisonnière est une augmentation de la perte de cheveux à une période particulière de l’année. Lorsque ce phénomène se produit, vous pouvez remarquer un plus grand nombre de cheveux dans votre brosse après le peignage, ce qui correspond à une perte diffuse.

Il faut savoir que les cheveux tombent de partout sur le cuir chevelu, pas d’un seul endroit, à moins d’être atteint d’une condition capillaire particulière. Or, ce phénomène est souvent confondu avec l’effluvium télogène, qui représente une perte de cheveux temporaire abondante et non localisée induite par le stress.

La différence entre la perte de cheveux saisonnière et l’effluvium télogène? Le seul stress associé à la première est un changement de température qui déclenche le passage de votre cuir chevelu et de vos follicules à une phase de mue. Bien sûr, il peut être difficile de connaître la cause du problème. C’est pourquoi nous vous conseillons de faire appel à notre service de consultation gratuite pour mettre en lumière le problème de la perte de cheveux.

L’importance d’un cuir chevelu sain

Pour éviter la chute de cheveux saisonnière, gardez en permanence vos cheveux et votre cuir chevelu aussi sains que possible. Il vaut toujours le coup de faire un effort supplémentaire pour garder les cheveux et le cuir chevelu hydratés, car un cuir chevelu sec peut provoquer une inflammation et une plus grande perte de cheveux. Il est aussi parfois utile d’utiliser un masque de soin intense une fois par semaine. De même, limiter le coiffage à la chaleur peut être utile pour les mêmes raisons.

Voilà ce qui conclut notre petit topo sur la perte de cheveux saisonnière. Pour en savoir plus sur l’univers des cheveux, visitez la section Blogue de notre site Web ou alors, contactez-nous!