Photo article de blogue Calvitie homme | Photo blog article Men Baldness

C’est en avril 2017 que le journaliste Jean-Benoît Nadeau montait un dossier spécial sur la calvitie dans le cadre de la parution du numéro « Planète Chauve » de l’Actualité.

Pour l’occasion, l’article a dressé un portrait fidèle et actuel de la société d’aujourd’hui face à un problème qui menace près de 4 hommes sur 5. Compilant à la fois témoignages et citations d’experts, le texte dresse le profil de différents hommes qui doivent vivre avec cette réalité ainsi que des tendances qui sont survenues dans le domaine capillaire depuis la première greffe en 1939.

« La calvitie ne touche que 15 % des hommes de moins de 20 ans. Ça monte à 30 % chez les trentenaires, à 40 % chez les quadras, à 50 % chez les quinquas, pour atteindre 80 % des hommes de plus de 70 ans! »

 

Une large gamme de solutions pour la calvitie

Pour ceux qui seraient à la recherche des différentes options qui sont disponibles sur le marché, le journaliste aborde brièvement plusieurs solutions, dont la micropigmentation, la correction capillaire (perruques et diverses prothèses), la prise de médicaments, mais principalement la greffe chirurgicale. Cette méthode permanente plus coûteuse est un sujet inévitable lorsqu’il est question de calvitie, et l’on comprend rapidement qu’il est important d’établir un budget quand il faut s’orienter vers une solution ou une autre. La greffe chirurgicale doit obligatoirement être pratiqué sous la supervision d’un médecin spécialisé et, dans ce contexte, il faut s’attendre à une plus grosse facture, mais le résultat peut en valoir le coup en comparaison d’une prothèse qu’il faut entretenir tous les mois. Encore faut-il être éligible pour ce type de traitement, seul un médecin pourra vous le certifier.

En question de médicaments, le texte rapporte notamment les avancées de la société Triple Hair, dont les essais cliniques ont récemment été autorisés par la Food and Drug Administration aux États-Unis, et qui verra bientôt ses produits distribués par Capilia.

Même si certains sujets ne sont qu’effleurés, comme les traitements PRP, l’article dresse ainsi un portrait global des avancées scientifiques et dévoile même les secrets de quelques célébrités qui sont reconnus pour leur situation capillaire.

 

Capilia : un leader incontournable

Pour conclure l’article, Jean-Benoît Nadeau cite son entrevue avec Suzanne Donofrio, cofondatrice de Capilia et vice-présidente aux communications et au marketing, en traitant de l’importante de la prévention dans le traitement de la calvitie.

« La plupart des cliniques capillaires insistent sur la prévention. «Car si la calvitie est irréversible une fois amorcée, il est possible de ralentir sa progression», dit Suzanne Donofrio. On y donne donc des conseils généraux sur l’hygiène de vie — surveiller son stress et soigner son alimentation —, mais on encourage aussi l’usage de shampoings et produits moins irritants pour le cuir chevelu, produits justement vendus sur place, et parfois sous la marque de l’enseigne. »

 

Un article très complet et facile d’approche qui vaut assurément la peine d’être parcouru.

Pour en savoir plus sur la greffe capillaire, n’hésitez pas à contacter votre centre Capilia qui vous référera au centre de greffe de sa province.

 

Lire l’article complet >